Actualités

Homepage app widget

Transformation Digitale

Comment anticiper la fin des espèces en passant au paiement dématérialisé?

Temps de lecture estimé : 11 minute(s)


Les petites et moyennes entreprises doivent souvent faire face à des défis importants pour rester dans la course sur un marché en constante évolution. L'un de ces défis est d'offrir un système de paiement pratique et fiable à leurs clients. 
L'adoption d'un système de paiement sans espèces peut aider les TPE/PME à rester compétitives en leur offrant de nombreux avantages.

L'entrepreneur du mois : Dominique la restauratrice

2-400x267 (2)

 

Activité : Restauration

Spécialités : Salon de thé avec snacks faits maison.

Ville : Gruissan

Année de création : 2018

Chiffre d'affaires 2021 : 300 000€

 

 

 

Dominique a ouvert son salon de thé à Gruissan en 2018. Elle y propose des pâtisseries et plats salés maison toute l’année.
Elle se situe dans une rue initialement fréquentée par une majorité de locaux et d’habitués. Mais récemment le quartier où se situe son commerce a été restructuré et elle rencontre une nouvelle clientèle plus dense et plus touristique. 

Lorsque Dominique s’est lancée, elle avait décidé de faire l’impasse sur la mise en place de système de carte bleue que sa banque lui proposait, comme encore de nombreux commerçants pour des raisons d’économies.

En effet, la mise en place d’un système de carte bleue peut représenter certains coûts outre la location d’un terminal de paiement comme :

  • La commission interbancaire de paiement (CIP) qui a pour but de couvrir les frais de gestion pour le transfert de l'argent depuis la banque du titulaire de la carte vers celle du commerçant : entre 0,20% et 0,30%.
  • Les frais de réseau qui ont pour but de couvrir un service de télécommunication qui assure la vérification de solvabilité de la carte bancaire au moment de la transaction :  entre 0,01% et 0,014% du montant de la transaction pour les cartes Visa par exemple.
  • Les frais bancaires qui prélèvent entre 0,2% et 1,5% du montant du paiement aux commerçants au moment de la réception du paiement.

 

La clientèle habituelle de Dominique s’est donc habituée à prévoir des espèces pour régler leurs consommations dans cet établissement.

La mise en place de l’acceptation de la carte bancaire n’est pas encore tout à fait unanime dans les commerces, bien qu’elle soit très répandue notamment pour les restaurants qui sont en troisième position avec une recette de paiement en CB sur le 3ème trimestre 2022 de 10,6 milliards d’euros, juste après le carburant et les supermarchés selon l’observatoire de la cb.

Dominique est dans son droit ne pas accepter ce mode de paiement, dès l’instant que cette formalité est indiquée de manière bien visible à ses clients, récemment elle a fait le bilan sur les différents aléas causés par cette absence de possibilité de paiement :

  • Certains clients possédaient une “ardoise” qu’ils réglaient en fin de mois, depuis 2018, il est arrivé 3 fois à Dominique de ne jamais percevoir les paiements de celles-ci et de nombreuses fois de recevoir le paiement mais avec beaucoup de retard. Ce qui pouvait la mettre en difficulté de trésorerie.
  • Avant l’évolution de l’activité de sa rue, Dominique pouvait orienter les clients ne possédant pas d'espèces vers un distributeur de billets situé dans une rue parallèle. Au vu de la nouvelle affluence, cette méthode est devenue ingérable.
  • Dominique va devoir recruter un saisonnier pour l’aider sur les périodes touristiques, elle aimerait pouvoir déléguer de façon sécurisée les encaissements.

 

Il est donc temps pour Dominique de se tourner vers la mise en place de paiement par carte bancaire. 

Les raisons pour envisager la mise en place de système de paiement par carte bleue sont nombreuses :

Offrir plus de praticité à ses clients

Les consommateurs d'aujourd'hui sont à la recherche de la commodité et de la simplicité dans leurs transactions. En proposant un système de paiement par carte bleue, les TPE PME permettent à leurs clients de régler leurs achats sans avoir à transporter de l'argent liquide ou comme Dominique le faisait, à aller retirer des espèces à des automates. 
Cela améliore considérablement leur expérience d'achat et les incite à revenir dans le futur.
Une enquête de 2020 de Mastercard dédiée aux professionnels a révélé que 62% des consommateurs évitent les commerces qui n'acceptent pas les paiements par carte.

Augmenter ses ventes

Les clients sont souvent plus enclins à dépenser plus d'argent lorsqu'ils peuvent utiliser leur carte bleue. En offrant cette option de paiement, les TPE PME peuvent augmenter le montant moyen des transactions et donc augmenter leur chiffre d'affaires.
La même étude précédemment citée de Mastercard indique que 57% des consommateurs sont prêts à payer plus cher pour un produit ou un service si le commerçant accepte les paiements par carte.

Sécuriser ses transactions

Les transactions par carte bleue sont généralement considérées comme plus sécurisées que les transactions en espèces ou par chèque. 
En adoptant un système de paiement par carte bleue, les TPE PME peuvent réduire les risques liés à la manipulation de grandes quantités d'argent liquide. Dominique pourrait envisager plus facilement de laisser la gestion de la caisse à ses collaborateurs saisonniers et pourrait supprimer le système d’ardoise.

Améliorer sa gestion financière

La mise en place d'un système de paiement par carte bleue peut faciliter la gestion financière de l'entreprise. Les transactions sont automatiquement enregistrées dans un système de comptabilité, ce qui permet de suivre les dépenses et les recettes plus facilement. Cela peut également faciliter la préparation des rapports financiers et la tenue des registres comptables.
D'après une autre étude de Mastercard publiée auprès des professionnels en mai 2021, les commerces qui acceptent les paiements par carte ont enregistré une croissance significative de leur chiffre d'affaires en France au cours de l'année écoulée, avec une augmentation de 28% par rapport à l'année précédente.

Faciliter les ventes avec les clients étrangers

Les touristes étrangers sont souvent plus enclins à utiliser leur carte bleue pour effectuer des achats. En offrant un système de paiement par carte bleue, les TPE PME peuvent attirer une clientèle plus large et améliorer leur chiffre d'affaires en accueillant des clients étrangers.

Comment mettre en place le paiement par carte bancaire dans sa structure ? 

Dominique a pesé le pour et le contre, elle est bien décidée à mettre en place le paiement par carte dans son commerce car elle est consciente de l’enjeu important que cela représente.

Mais comment faire ? Cela est-il long et compliqué ? Est-ce que c’est onéreux ? 

Dominique fait quelques recherches en ligne et trouve qu’il existe plusieurs moyens pour les TPE/PME de mettre en place un système de paiement par carte bleue, chacun avec ses avantages et ses inconvénients

Terminal de paiement électronique (TPE) :

3-1000x667 (8) 

Le TPE est l’appareil de base qui permet aux commerçants d'accepter les paiements par carte bleue. 
Les clients peuvent insérer leur carte bancaire ou la passer en sans contact en dessous de 50€.

Le TPE se connecte ensuite au système de traitement des paiements par carte bleue pour valider la transaction directement en lien avec la banque du commerçant.
Ces outils sont généralement proposés et mis en place par les banques ou établissements financiers en lien avec l'entreprise. 
Le coût de mise en place d'un TPE avec une banque peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que : la banque, le type de TPE, les fonctionnalités requises, le nombre de transactions, le type de contrat…

La fourchette de coût pour la mise en place et l'utilisation d'un TPE avec une banque peut varier de 20 à 100 euros par mois pour les frais de location ou d'abonnement, et de 0,5% à 2% du montant des transactions pour les frais de traitement de paiement. Le coût total dépendra également du nombre de transactions effectuées chaque mois, de la durée du contrat et des éventuelles options supplémentaires choisies, telles que l'assistance technique ou l'assurance.

Les  avantages

Les inconvénients

Facile à utiliser et permet des transactions rapides.

Les TPE peuvent être coûteux à l'achat ou à la location, ainsi qu'à l'entretien et à la mise à jour.

Offre une grande sécurité pour les clients et les commerçants, car les transactions sont cryptées et sécurisées.

Les TPE nécessitent une connexion Internet ou un réseau mobile pour fonctionner, ce qui peut parfois être problématique dans certaines zones géographiques ou pour les entreprises en déplacement.

Outils portables selon les modèles et peuvent être utilisés n'importe où dans le magasin ou à l'extérieur.

Gestion en direct avec l’établissement financier en lien avec l'entreprise.

 

Terminal de paiement mobile (mPOS) :

Un mPOS (Mobile Point of Sale) est un terminal de paiement qui se connecte à un smartphone ou une tablette pour accepter les paiements par carte bleue. 
Les clients peuvent insérer leur carte dans le mPOS et saisir leur code confidentiel ou bien utiliser le sans contact. 

L'application de traitement des paiements est alors lancée sur le smartphone ou la tablette pour valider la transaction.
Le transfert des transactions se fait via l’application du terminal dans lequel il suffit généralement de configurer le RIB de son entreprise et la périodicité des transferts ( quotidien, hebdomadaire, mensuel, trimestriel).

Le prix moyen d'un mPOS peut varier en fonction de la marque, des fonctionnalités, des options supplémentaires et des frais associés. 
En général, les prix se situent entre 50 et 300 euros pour un mPOS de qualité standard.

Les  avantages

Les inconvénients

Ces outils sont moins coûteux que les TPE et peuvent être utilisés sur un smartphone ou une tablette.

Les mPOS peuvent avoir des frais de transaction plus élevés que les TPE, il est donc important d’étudier les différentes possibilités.En moyenne, les frais de transaction pour un mPOS se situent entre 1,5% et 3,5% du montant de la transaction pour les cartes de crédit et entre 0,5% et 1,5% du montant de la transaction pour les cartes de débit.

Ils sont portables et peuvent être utilisés n'importe où dans le magasin ou à l'extérieur.

Il est nécessaire d’être équipé d'un portable ou d'une tablette dédiée et assez actuel pour cet usage.

Possibilité de proposer une fonctionnalité hors ligne afin d’accepter des paiements même sans connexion internet.

Faciles à utiliser et permettent des transactions rapides.

Les applications fournies permettent généralement d’accéder à un tableau de bord qui peut être un bon outil complémentaire pour le suivi de son chiffre d’affaires.

 

Voici quelques exemples de MPOS : 

Square Reader : Le Square Reader est un terminal de paiement mobile populaire qui peut être connecté à un smartphone ou une tablette via une prise jack.

SumUp Air : Le Sum Up Air est un terminal de paiement mobile compact qui peut être connecté à un smartphone ou une tablette via Bluetooth. 
Il est facile à utiliser et à configurer, et permet aux commerçants d'accepter les paiements par carte de crédit et de débit sans frais mensuels ou frais d'installation.

iZettle Reader : iZettle Reader est un terminal de paiement mobile conçu par Paypal pour les petites entreprises. Il est facile à utiliser et peut être connecté à un smartphone ou une tablette via Bluetooth. Il permet aux commerçants d'accepter les paiements par carte de crédit et de débit, ainsi que les paiements sans contact et les paiements mobiles.

Square Reader et Sumup sont des applications qui peuvent fonctionner en mode hors ligne et stocker les transactions en attente jusqu'à ce qu'une connexion Internet soit disponible. Ce critère peut être intéressant pour une structure qui ne dispose pas d’une bonne connexion internet. 

Les applications mobiles : 

4-1000x667 (2) 

Il existe des applications mobiles qui permettent aux professionnels d'accepter les paiements par carte bancaire directement depuis leur smartphone ou de manière dématérialisée sans avoir besoin d'un objet connecté supplémentaire.

Les avantages

Les inconvénients

L’accessibilité : les applications mobiles sont facilement accessibles depuis un smartphone, ce qui permet aux professionnels d'accepter les paiements n'importe où et à tout moment.

Certaines applications mobiles peuvent ne pas accepter toutes les cartes de crédit et de débit, ou avoir des limites de montant de transaction.

Le coût : les frais pour utiliser une application mobile sont souvent moins élevés que ceux associés à l'utilisation d'un terminal de paiement électronique (TPE).

Sécurité : bien que les transactions soient souvent sécurisées, il y a toujours un risque de fraude ou de violation de données en cas de piratage ou de vol du portable.

Les applications mobiles sont souvent simples à utiliser et ne nécessitent pas de formation spéciale.

Dépendance aux smartphones : l'utilisation d'une application mobile pour accepter les paiements par carte bancaire peut dépendre de la fiabilité de la connexion Internet et de la batterie du smartphone.

Traitement rapide : les transactions sont souvent traitées en temps réel, ce qui permet aux professionnels de recevoir le paiement rapidement.

Certaines applications mobiles peuvent facturer des frais de traitement des paiements ou des frais d'utilisation pouvant aller de 0,5% du montant de la transaction à 3,5% selon les cartes de paiement utilisées.

 

Voici 2 exemples d'interfaces mobiles offrant la possibilité de recevoir un paiement par carte bleue via le portable. 

Lydia: Lydia est une application mobile qui permet aux professionnels d'accepter les paiements par carte bancaire directement depuis leur smartphone. Les utilisateurs peuvent envoyer une demande de paiement par SMS, e-mail ou via un code QR. Les paiements sont sécurisés par un système de cryptage de bout en bout.

PayPal QR code : Le système de QR code PayPal pour les professionnels permet aux clients de payer pour des produits ou services en utilisant leur smartphone et leur compte PayPal en scannant un QR code généré par le commerçant sur son application mobile. 
Cette solution peut être un bon compromis pour le paiement dématérialisé mais nécessite tout de même que le client possède un compte Paypal.
Il s'agit davantage d’une solution complémentaire à une autre comme un TPE ou un mPOS.

Dominique dispose d’une excellente connexion dans son établissement mais elle n’est pas très à l’aise avec la dépendance au smartphone. 
C’est donc après étude des différentes solutions, qu’elle décidera de s’orienter vers la mise en place d’un outil Sumup qu’elle utilisera avec une tablette prévue à cet effet, car cette offre reste plus compétitive que ce que lui propose sa banque pour la mise en place d’un TPE sans fil et l’application de suivi de caisse lui permettra d’améliorer son suivi de chiffre d’affaires. 

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre expert comptable

Les autres dossiers